Top
DIY couture : le sac à vrac - Des Trucs Bien
fade
7921
post-template-default,single,single-post,postid-7921,single-format-standard,eltd-core-1.1,flow-ver-1.3.5,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1000,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-fixed-on-scroll,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,diy-couture-le-sac-a-vrac,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive

DIY couture : le sac à vrac

Je suis un peu naze en coûture, mais j’ai trouvé une technique pas trop dégueu pour faire des sacs à vrac. Alors voici le tuto par une naze pour les autres nazes !


1- Le matos

– 1 machine à coudre (ou juste une aiguille et du fil pour les vaillants)
– 1 rectangle de tissu
– 2 cordons
– 1 paire de ciseaux
– 1 aiguille à laine, ou une épingle à nourrisse


Pour aller vraiment au bout des choses, pense à la récup’ hein !
Pour ce qui est pains au chocolats, cookies, fougasse… on sait très bien que si c’est bon, c’est que c’est gras. Et si c’est gras, c’est que ça tâche. Donc pour c’est trucs là, plutôt que d’acheter des jolis tissus fancy, vaut mieux faire de la récup. Enfin, je pense…


Et pour les gens healthy, faites pas genre. Vous êtes concernés aussi parce que les pruneaux et les oligeaneuses, ça tâche !


BREF, tout ça pour dire, plutôt que d’acheter du tissu neuf, vous pouvez récupérer des vieilles fringues / rideaux / torchons… et pour les endroits où ils ne font pas toujours la tare, n’oublie pas : plus c’est léger, mieux tu te portes. On évitera donc le cuire ou le velours, par exemple.

Pour les cordons, chute de ficelle, vieux lacets, bande de tissu, cordon de sweet… laisse parler ta créativité pour esquiver le neuf !


2- La pratique


Préliminaires


Si tu veux vraiment faire les choses bien, tu peux surpiquer ton tissu. C’est à dire que tu fais un point zig-zag sur le bord, tout autour, pour éviter que ça ne s’effiloche. Mais si tu es un.e branleur.se tu survivras sans cette étape, mais avec un risque d’effilochage.

1- Les passes-cordon


Tu vas replier les deux extrémités de ton tissus sur 1CM, et en 3 (tu peux juste replier en 2, mais en 3, c’est plus propre. Tu seras prévenu.e.).
Un petit coup de fer à repasser et/ou des aiguilles, seront pour maintenir tes amis pour maintenir les plis.
Et COUUUUUDS dans la largeur, à 0,5 – 1cm du bord.

2 – La couture anglaise


Plie le tissu en 2 dans la longueur. Envers contre envers. Les coutures que tu viens de faire se retrouvent donc l’une contre l’autre (tendrement). Et couds les deux pans de tissu ensemble dans la longueur, à 0,5 cm du bord.



Tu peux couper les 2 angles pour un travail plus propre, mais pas obligé. Et retourne l’ensemble. Le tissu se retrouve endroit contre endroit. Et couds de nouveau sur la longueur, mais cette fois à 1cm.

Tu viens de faire une couture anglaise. C’est chic et propre et puis surtout ça évite d’avoir des fils qui se promènent et des trucs qui se coince dedans. (parce que le but, c’est quand même de contenir des aliments secs.)

3- Les cordons


C’est le moment un peu moins “pro” que le reste, mais c’est la solution la plus simple que j’ai trouvée :
Dans le sus-nommé “passe-cordon”, coupe une petite fente à genre 1 cm de chaque couture et des deux côtés (ça fait donc 4 fentes quand on sait compter).

Enfile le premier cordon dans une aiguille à laine et fais-le passer dans les trous à l’intérieur du passe cordon, tout autour du pochon. Puis fait un nœud avec les deux extrémités du cordon. Et fais pareil avec l’autre cordon, mais dans le sens inverse.


Et c’est fini !
Avec la coûture anglaise, tu as un truc facile à laver. Avec 2 les cordons, c’est facile à fermer. Maintenant, tu peux aller fièrement faire admirer la perfection de ton oeuvre à tes commerçants !

Laura
Aucun commentaires

Post a Comment

Suivez moi sur Instagram