Top
Des toiles cirées, pour arrêter avec le cellophane qui fait ch**r - Des Trucs Bien
fade
7693
post-template-default,single,single-post,postid-7693,single-format-standard,eltd-core-1.1,flow-ver-1.3.5,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1000,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-fixed-on-scroll,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,des-toiles-cirees-pour-arreter-avec-le-cellophane-qui-fait-chr,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive

Des toiles cirées, pour arrêter avec le cellophane qui fait ch**r

J’étais terriblement lasse d’emballer la nourriture dans du cellophane qui colle et qui fait des déchets. Alors quelle ne fût pas ma joie lorsque j’ai enfin trouvé une alternative à tout ça ! Parce que OUI ! il existe une solution zéro déchet pour tout, même pour éviter que ton gruyère sèche ou que ton sandwich coule ! Je vous présente les toiles cirées !


Toile cirée, tissus enduits… kessadirekececi ???


C’est un accessoire magique pour réduire tes déchets dans la cuisine !
Tu l’auras compris, il s’agit simplement de bouts tissu imprégnés de cire d’abeille. Ce qui les rend étanches et malléables. Et pour couronner le tout, la cire a des propriétés antiseptiques. Tout ça, non seulement c’est très naturel mais en plus c’est bien pratique.

Et c’est justement grâce à cette propriété de génie qu’ils remplacent avec brio ce raaaaah-putain-de-cellophane-qui-se-colle-toujours-sur-lui-même -bordel-de-merde-c’est-insupportable !
Avec tu peux couvrir ton saladier pour protéger ta pâte à crêpes ou le demi-melon qui attend au fond du frigo, emballer ton fromage quand tu l’achètes, transporter un sandwich… Bref ! C’est un monde infini de possibilités qui s’offre à toi !

Toile cirée


L’entretien


Il suffit de les laver à l’eau froide en les frottant en douceur avec une éponge. J’insiste sur l’eau froide (ou tiède) parce que sinon, la cire ça fond ! Et pour cette même raison, il vaut mieux les garder à l’abri du soleil et éviter de les mettre en contact avec une source de chaleur.
Au bout d’un certain temps (genre 1 an), il risque de ne plus y avoir de cire sur le tissu. 2 possibilités s’offrent alors à toi : réenduire (ou faire réenduire) la toile avec de la cire ou la mettre au compost (uniquement si elle est en fibre naturelle, or course !).
Et… c’est tout.


Cet article est trop court à mon goût, alors…
Je voulais te présenter une marque que j’aime bien et dont j’ai déjà parlé sur Insta. J’ai nommé L’abeille qui emballe !
Parce que c’est la marque que j’utilise dans la vraie vie, que c’est ma mère qui l’a découverte, que son créateur est super sympa (et il m’a donné des wraps pour les photos de l’article !) en plus d’être sincère dans sa démarche et que c’est fait dans le sud !


L’Abeille qui emballe : les toiles cirées pur produits du sud


l'abeille qui emballe


Je vous parle de cette marque parce qu’elle entremêle plusieurs univers : le Zéro Déchet, le soutien d’un apiculteur local, l’artisanat, la consommation responsable et locale. Les emballages en cire d’abeille sont composés de tissu 100% coton certifié écologique, cire d’abeille de hausse d’un apiculteur local, résine de pin et huile de jojoba.
Bref, on est sur une réflexion complète, et ça, c’est un grand OUI !


Et quand j’ai demandé à Guillaume (sus-nommé “le créateur”) ce qui l’avait motivé à se lancer là-dedans, il avait de vrais arguments qui pèsent et qui pourraient même ouvrir les yeux du plus beauf des oncles beaufs pendant un repas de Noël !


“Mes voyages m’ont ouvert les yeux sur des situations dures à accepter : nager dans des mers de plastique en Asie, caresser le sable et avoir les mains pleines de mégots, entendre parler des filets fantômes, accéder à des plages désertes en bateau ou en randonnées et trouver des montagnes de bouteilles en plastiques etc. Et tout ça c’est le haut de l’iceberg, les 1% du plastique du flotte… ”

Là, c’est Guillaume qui parle

Voici aussi ses conseils de premiers pas pour réduire tes déchets, que je ne peux qu’approuver !

“S’acheter une gourde en Inox ou une bouteille en verre, ne plus boire de sodas en bouteille & canettes, consommer les produits locaux et de saisons, acheter du savon et du shampooing solide, boycotter les marques que l’on sait irresponsables, montrer l’exemple sans harceler…”


Et comme je suis une flemmarde, c’est aussi Guillaume qui va s’occuper de la conclusion de l’article que voici :
Si chacun fait un peu, nous arriverons à beaucoup ! Agissons tous à notre échelle pour tendre vers un monde plus sain ! 🙂  


Laura
Aucun commentaires

Post a Comment

Suivez moi sur Instagram