Top
À la découverte de Reykjavik en hiver ! - Des Trucs Bien
fade
5824
post-template-default,single,single-post,postid-5824,single-format-standard,eltd-core-1.1,flow-ver-1.3.5,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1000,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-fixed-on-scroll,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,a-la-decouverte-de-reykjavik,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive

À la découverte de Reykjavik en hiver !

Reykjavik, capitale de l’Islande, c’est avant tout une ville portuaire peuplée de 120 000 habitants. Autant te dire que c’est plutôt tranquille pour une capitale.
Il est possible d’en voir assez rapidement les grandes lignes, mais comme la vie là-bas n’est pas donnée, autant viser juste. Alors pour t’aider, j’ai fait une liste (no-exhaustive) des trucs que j’ai trouvés bien à Reykjavik !

 

L’hiver, les journées islandaises sont assez courtes. Nous y étions fin novembre et entre 10h et 17h s’enchainent l’aube et le crépuscule avec un peu de grand jour au milieu. Résultat, la lumière est souvent très belle mais ça donne envie d’être tout le temps dans des endroits douillets !
Les endroits pour sortir, bars, cafés, boutiques se regroupent tous à peu près dans le même coin : le long de la rue Laugavegur et les rues adjacentes. Du coup, 3 ou 4 jours me semblent largement suffisants pour découvrir la ville d’un point de vue de touriste (et mettre un bon coup derrière la nuque de ton compte en banque).

Donc pour t’aider à être efficace et à aller droit au but, voici quelques adresses que j’ai eu le temps de repérer, de faire et d’apprécier :

 

 

Quoi faire en hiver à Reykjavik ?

 

– Errer le long du lac Tjörnin.
En hiver il est gelé, mais n’en ai pas moins charmant ! Si on traduit son nom, ce lac se prénomme “étang”, tout simplement. Il est situé en plein centre ville, donc difficile de le louper.
Le lac est entouré d’un grand parc qui doit être bien verdoyant et parfait pour chiller en été, mais comme en hiver tout est tout blanc, il est difficile à deviner.
(Attention cependant, les lieux sont sous la gouverne d’un gang de canards et de cygnes affamés.)

 

10h45. L’aube sur Tjörnin.

 

 

– Longer la rue Laugavegur (et les rues d’à côté)…
C’est la rue où se regroupent bars, cafés douillets, restaurants, boutiques, boutiques de design Islandais. Pour acheter les souvenirs ou pour boire des verres, c’est ici que ça se passe !

 

– …et bien chercher les fresques planquées partout
Il y en a plein partout ! Et beaucoup sont bien cachées. Les amateurs de street art devraient être contents. Il suffit de laisser faire le hasard pour en découvrir de nouvelles tout le temps !


 

– La Hallgrímskirkja
L’église luthérienne vaut le coup de monter le long des rues dans le froid !

 

– Aller voir le Sun Voyageur, dit Sólfarið
Pour imaginer ce qui t’attend quand tu vas partir découvrir l’Islande.

 

– Visiter la Harpa
C’est la salle de concert de Reykjavik. C’est un grand bâtiment presque posé sur l’eau et tout fait de baies vitrées. Il est déjà impressionnant de l’extérieur, mais il l’est encore plus de l’intérieur avec ses grandes baies vitrées !  Même sans avoir de spectacle à y voir,  ça vaut le coup d’aller le visiter. Je ne m’y connais pas trop en architecture, mais j’ai bien envie de te dire que ça vaut le détour !


– S’aventurer sur le vieux port
C’est un vrai port de pêcheurs, alors oui, c’est un peu le bordel. Mais moi j’aime bien !
Et on ne les a pas testés mais il y a plein de resto pour manger des fish & chips.

 

n bon endroit si tu veux acheter les pull islandais en laine qui gratte moins cher (sinon, pour en avoir un neuf, c’est entre 150 et 300€).
Pour les amateurs de seconde main, il y a aussi Fatamarkaðurinn une friperie pas piquée des hannetons tout au bout de la rue Laugavegur.

 

– Le musée des Vikings
Construit autour d’une ancienne habitation viking, ce musée est assez rapide à visiter, mais très bien fait et immersif !

 

– Le musée national d’Islande
Pour continuer sur la pente de la culture, tu peux aller visiter le musée National et son impressionnante collection de vestiges de l’aire viking jusqu’à nos jours pour retracer l’histoire du pays.

 

– Découvrir de quoi la nature est capable au musée du pénis
Plus joliment appelé le Musée Phallologique Islandais. Plein de bocaux avec du formol et des pénis de chaque espèce vivant en Islande dedans. Tout est dit.

 

– Monter jusqu’au Perlan
Et admirer la vue. Tu peux redescendre le long du parc jusqu’à la plage.

 

– Se réchauffer dans les cafés islandais.
Le goûter et les boissons chaudes, ça devient vite un rituel de la plus haute importance. Surtout quand la nuit tombe tôt.
Et j’ai trouvé le chill tout à fait agréable dans les cafés de la chaîne islandaise Te og Kaffi et à Kaffibrennslan qui a l’avantage de fermer plus tard et d’avoir une carte plus variée.

 

 

Le froid et les visite, ça creuse. Où diable peut-on se remplir la panse ?

 

Pour manger dans un snack, il faut prévoir le budget d’un petit restau en France.
Donc, pour ne pas tout flamber trop vite, il est conseillé d’aller faire ses courses chez Bonus : une chaine islandaise de magasins “bon marché”, que tu reconnaîtras facilement grâce à sa couleur jaune criard et un logo cochon d’un goût certain.

 

Logo d’un goût certain.

 

Mais tu n’as pas envie de manger tous les jours des produits fournis par cet affreux cochon ? Comme je te comprends…
Alors voici quelques adresses pour pouvoir te sustenter sans faire saigner tes yeux :

 

– Bravo bar (pour commencer par un bar)
Pour boire une bière (ou plus pour les plus fortunés !). C’est un bar bien douillet avec une décoration sacrément cool !
Il nous a fait de l’œil plusieurs jours avant qu’on ose s’y aventurer. Et on n’a pas été déçus ! C’est un peu l’image que je me fais des soirées islandaises. (Bien malheureusement, je n’ai pas pu écumer tous les bars de la ville.)

– Le restaurant Svarta Kaffið
Une bonne soupe dans du pain, LA spécialité du coin. Il n’y a pas mieux , surtout quand il fait froid et nuit ! Ce bar propose tous les soirs 2 soupes différentes. Le service est rapide, les prix abordables et c’est bon (à l’échelle de l’Islande.). Des serveurs sympas, une spécialité islandaise, une décoration ethnique et des musiques improbables. Que voilà un mélange bien plaisant !

 

– La friterie Reykjavik Chips
Simple et efficace, dans ce snack il faut choisir des frites normales ou de patate douce, la taille de son cornet, sa sauce et sa boisson. C’est tout. Tout est voué à la frite, même les tables sont agencées pour accueillir les cornets comme il se doit ! Les passionnés de frites (comme moi) ne pourront qu’approuver le concept !

 

 

– Le Chuck Norris Grill
On y va quand on veut un bon burger à un prix abordable et pour dire qu’on a mangé chez Chuck Norris. Pour le prestige, tout simplement. Tu seras aussi bien obligé d’apprécier la majesté de leur estrade à sauces piquantes. Je n’avais jamais imaginé qu’il pouvait exister un choix de sauces piquantes aussi vaste.
(Ne pas enchaîner avec le Reykjavik Chips pour éviter un surplus de frites. Bien que les frites du Chuck Norris Grill sont soin d’être incroyables. )

– Le petit Islandic Street Food
Une petit snack pour manger de la soupe dans du pain, des fish & chips ou des muffins. Mais attention, c’est tout petit et souvent plein !

 

– Un hot dog
Il semblerait qu’il soit de coutume de manger des hot dogs et que Bæjarins Beztu Pylsur soit l’institution pour s’adonner à cette activité.

 

– Messinn
Situé sur Lækjargata. Parce que les frites et le graillon, ça va ben 5 min. Ici on te sert des poissons directement dans leurs poêles et c’est plutôt copieux (donc pas besoin de prendre une entrée !).

Cette liste est bien évidemment non exhaustive parce qu’on n’a jamais fini de découvrir une ville !
Si l’Islande en été doit être bien différente de l’Islande en hiver, ce qu’on ne peut pas leur enlever, c’est la beauté de leurs paysages. Mais ça je te le montre bientôt dans les prochains articles !
Laura
Aucun commentaires

Post a Comment

Suivez moi sur Instagram