Top
La vaisselle super propre ! - Des Trucs Bien
fade
5559
post-template-default,single,single-post,postid-5559,single-format-standard,eltd-core-1.1,flow-ver-1.3.5,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1000,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-fixed-on-scroll,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,vaisselle-super-propre,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive

La vaisselle super propre !

Après l’article sur les courses 0 déchet, je vais te parler ici de comment faire la vaisselle, sans faire de déchet, ni rejeter de produits nocifs dans l’eau.
Tu vas voir, c’est hyper simple, si simple que je ne sais même pas si cet article est vraiment utile !

Le produit vaisselle

 

Après moult expériences, ma sentence est sans appel : mon produit vaisselle préféré, c’est le savon de Marseille.
2€50 le cube de savon. Des mois entiers de tranquillité (plus de 6 mois pour 2 personnes). Pas de produits nocifs. Pas d’emballage. Et de l’efficacité. Que demande le peuple ?

Si le savon de Marseille ne te convient pas, je te laisse ici une petite liste de mes expériences les plus concluantes :

 

Le produit vaisselle liquide écologique en vrac :
Si tu as la chance d’avoir un bon magasin de vrac qui propose ce genre de produit, alors prends ton bidon et fonce. C’est encore l’alternative sans emballage qui se rapproche le plus de ce dont on a l’habitude.

 

Le produit vaisselle liquide maison  :
J’ai testé la recette de la Famille Zero Déchet (mais avec moins de savon noir).

J’ai aussi testé la recette en y rajoutant du marc de café pour apporter un côté encore plus dégraissant et parce que ça a fait du produit vaisselle noir.  J’avais trouvé ça cool de pouvoir écrire “DARK WASH” sur la bouteille ! Pour cette raison, je n’exclue pas l’idée de retenter la recette un jour.
Ce qui est encore plus drôle, c’est qu’il fait rosir les éponges.
Et globalement, ce produit lave plutôt bien, mais il laisse l’éponge un peu grasse (la faute au savon noir), ce qui ne m’a pas trop plu, du coup, j’ai préféré passer à autre chose.

 

Le cake vaisselle :
C’est une recette Aroma Zone que je faisais à mes débuts ! Le produit est vraiment très efficace et rend la vaisselle bien brillante ! Je continue de la faire de temps en temps, parce que je l’aime quand même beaucoup (et ça me donne l’impression d’être un peu chimiste).

Seulement, je l’utilise beaucoup moins car elle demande des ingrédients assez précis et pas toujours faciles trouver (surtout en vrac). Et la recette demande un peu plus de temps que le produit liquide maison ou que l’achat d’un savon de Marseille.

Je vais bientôt tester de faire une poudre de vaisselle des ingrédients simple à avoir et je mettrai cet article à jour si l’expérience s’avère concluante !

 

Mon équipement du moment (sur un évier rangé, à l’occasion de la photo).

La problématique de l’éponge

 

Lasse des éponges jetables et non biodégradables, pas convaincue par les éponge écologiques qui se dégradent trop vite à mon goût, je me suis dit qu’il était temps de me détacher des critères habituels avec le côté qui gratte et le côté éponge pour pouvoir chercher des alternatives plus durables.

Je n’ai pas encore de routine arrêtée, je continue de faire des tests et j’ai toujours une éponge classique à côté de mon évier. Ça aide à faire la transition l’esprit tranquille “au cas où”.

 

Je me suis donc équipée d’une brosse avec une tête changeable, pour frotter fort quand ça accroche.

Elle travaille en team avec des tawashis faits par moi-même avec des vieux collants. En outre, je suis particulièrement fière d’avoir trouver un moyen de recycler les collants filés, parce que c’est toujours une tragédie quand ça arrive.

Le tawashi, c’est bien car ça permet de recycler ses vieux vêtements et c’est lavable. Tu t’en fais un petit stock, tu le jettes dans la machine à laver dès que tu en as envie et c’est tout. Les premiers que j’avais testés étaient faits en vieilles chaussettes, mais ils sentaient très vite l’humidité, ce qui (tu en conviendras) n’est pas très agréable. La matière du collant sèche assez rapidement ce qui permet de garder le même pendant 4 – 5 jours avant de les mettre à la machine.

 

Si jamais je veux que ça dégraisse plus ou que ça gratte, je mets un peu de marc de café et/ou de coquilles d’œuf finement broyée sur le tawashi et ça marche pas mal.

Je vais aussi bientôt tester une éponge en loofah car elles ont un bon potentiel frottant-grattant. Il faut juste voir ce que ça donne sur a durée. C’est ce qui me sert actuellement pour me savonner et pour nettoyer ma salle de bain (pas la même que pour la douche, évidemment !)

 

Trucs et astuces pour faciliter ce moment difficile qu’est la vaisselle

  • Ne pas trainer pour la faire. Sinon ça sèche et il faut frotter plus que de raison !
  • Faire tremper plutôt que d’insister sur les trucs qui accrochent.
  • Remplir une bassine d’eau et rincer sa vaisselle en la trempant dedans. Ça économise de l’eau plutôt que de la faire couler pour rien.
  • Verser du marc de café et frotter quand la vaisselle parait un peu trop grasse.

 

Un jour quand je serai une vraie adulte et que j’aurai un lave-vaisselle, je pourrai faire des expériences de lave-vaisselle.
En attendant, je frotte.

Laura
Aucun commentaires

Post a Comment

Suivez moi sur Instagram