Top
De l'art ancestral du Tawashi - Des Trucs Bien
fade
5565
post-template-default,single,single-post,postid-5565,single-format-standard,eltd-core-1.1,flow-ver-1.3.5,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1000,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-fixed-on-scroll,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,de-lart-ancestral-tawashi,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive

De l’art ancestral du Tawashi

Il n’y a pas si longtemps, j’ai appris à faire des Tawashis. Et il se trouve que c’est facile et bien pratique. Voici mon histoire…

 

C’est quoi un tawashi ? À quoi cela sert-il donc ?

 

Tawashi c’est un nom japonnais qui désigne une petit éponge faite en textile ou en fil.
Comme toutes les autres petites éponges, ça sert à faire la vaisselle, essuyer la table, éponger des choses…. Il existe plusieurs techniques pour en faire : crochet, tricot ou tissage, tout est permis.
Et question récup, tu peux y aller de tes vieux vêtements : collants, chaussettes, manches… tout est bon à recycler !

Il est aussi possible de varier les matières utilisées pour les fabriquer. Comme ça il est possible d’adapter la technique et la matière en fonction de ce que tu recherches.

 

Comment ça se fabrique ?

 

J’ai choisi de te présenter la technique la plus simple, celle qui ne demande aucune compétence particulière, pas besoin de savoir tricoter ni rien.

Il suffit d’avoir  :
– une petite planche (ou un morceau de planche)
– 20 grands clous
– un marteau
– une vieille paire de collants (ou une neuve qui a filé, tout est possible)
– une paire de ciseaux

 

Sur la planche, trace un carré de 14cm de côté. Et sur chacun de ses côté, tu vas marquer un point à 2 cm d’un angle, puis un point tous les 2 cm (ce qui fera 5 points par côté, avec 2 cm entre chaque).
Tu peux désormais prendre ton marteau et faire du bruit en plantant un clou sur chacun de ces points. Et tu viens de te fabriquer un mini métier à tisser !

 

La suite est très simple aussi, il faut découper 10 bandes dans les sens de la largeur des jambes de tes collants (tu devrais avoir 10 cercles de tissus). Les bandes peuvent être plus ou moins fines selon ce que tu recherches (plus c’est fin, plus ça sèche plus vite et moins ça aura moins de tenue).
Il suffit maintenant de les poser sur les clous. C’est un peu difficile à expliquer, donc laisse toi guider par les image !
(j’avais malheureusement mal compté les clous, donc ils ne sont que 4 par côté au lieu de 5. Mais au final sache que tu peux en mettre autant que tu veux !)

 

1.Placer les cercles tous dans le même sens sur les clous :

 

2.Placer les autres morceaux tissus dans l’autre sens en passant une fois dessus et une fois dessous des autres bandes :

  

 

3. Sortir le tawashi du métier à tisser :

Il faut bloquer les fils, et ce n’est pas très compliqué.
Prends une boucle qui est sur un clou et sors là de ce clou pour faire passer la la boucle d’à côté dans la première. Il faut continuer ainsi de suite avec chaque boucle jusqu’à faire tout le tour du tawashi.

ET VOILÀÀÀ !!!

 

Et voilà, tu peux désormais faire ta vaisselle à moindre frai et moindre déchet !
Évidemment, pour ce faire, il faut se déshabituer de nos petites éponges au côté vert rugueux car ça gratte moins. C’est un petit désavantage que tu peux contrer en utilisant des coquilles d’œuf en poudre sur ton tawashi. Ça gratte les tâches rebelles, c’est naturel et bon pour les canalisations !

Laura
Aucun commentaires

Post a Comment

Suivez moi sur Instagram