Top
El Machu Picchu ! Partie 2 : organiser l'aventure - Des Trucs Bien
fade
5099
post-template-default,single,single-post,postid-5099,single-format-standard,eltd-core-1.1,flow-ver-1.3.5,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1000,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-fixed-on-scroll,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,el-machu-picchu-partie-2-aventure,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive

El Machu Picchu ! Partie 2 : organiser l’aventure

Accéder au Machu Picchu, c’est toute une organisation. Des centaines d’agences vont tenter de te proposer des centaines de prix et d’options différents. Autant te prévenir : savoir si tu fais le meilleur choix, c’est à peine moins compliqué que de contacter la CAF.
Donc voici mon retour d’expérience pour t’aider à t’organiser !

 

Il est possible de se rendre au Machu Picchu par différents moyens : en bus (l’option que je vais détailler ici), en train (plus cher mais plus reposant) Cuzco/Aguas Caliente ou Ollantaytambo/Aguas Caliente , en trek (avec un guide. Plus chère, mais plus épique.). Tu peux aussi rejoindre Aguas Caliente par sans passer par agence, en prenant plusieurs collectivos, mais c’est beaucoup plus fastidieux.

 

carte_machupicchu

Schéma absolument pas à l’échelle


 

Mes conseils en résumé, pour les gens pressés :

Le reste de l’article décrit tout plus précisément , mais pour ceux qui n’ont pas le temps de niaiser, voici mes conseils en résumé :

 

Si tu aimes te laisser guider par les événements, réserver ton billet à ton arrivée au Pérou suffit. Pas la peine de le réserver des mois à l’avance depuis la France (hors saison en tout cas), sauf si tu comptes gravir le Wayna Picchu.
– Pour le choix de ton agence, demande conseil à ton auberge ou hostel. Ils pourront peut-être avoir des offres intéressantes.
Ne réserver que le bus et le billet d’entrée en agence. Tous les autres services (repas, hôtel…) seront de mauvaise qualité.
Ne prendre que le minimum et laisser tes affaires à Cuzco (surtout si tu fais tout à pieds).
Passer 2 nuits en Aguas Caliente pour ne pas se stresser.

Réserver hôtel, guide (désormais obligatoire) et restaurant par ses propres moyens.
Monter au Machu Picchu un peu plus tard que les autres (vers 8-9h) pour éviter les heures d’affluence.
– Prévoir beaucoup d’eau et un encas.
Ne pas prendre de vêtements trop encombrants. T-shirt, pull thermique, Kway et une petite écharpe devraient faire l’affaire.

 

Atteindre le Machu Picchu : toutes les étapes en détails.

 

L’étape laborieuse : Choisir une agence, réserver les billets, organiser l’excursion

 

Depuis Lima

Il est préférable d’acheter son billet d’accès pour le Machu Picchu quelques jours à l’avance.  Les personnes matures et prévoyantes achèteront probablement leur billet bien en avance depuis la France, mais nous sommes plutôt du genre à improviser une fois sur place.
Donc, acheter 2 billets pour le Machu Picchu : voilà qui fût notre première mission péruvienne ! Dès notre premier jour à Lima, nous sommes allées à l’agence Info Peru (1065 Jirón de la Unión), pas loin de le Plaza de Armas.
Choix d’agence fortuit : nous y sommes entrées car on a naïvement cru qu’il s’agissait d’un office du tourisme. Mais choix d’agence heureux : ils y sont particulièrement sympathiques, arrangeants et plein de bons conseils. Donc je te recommande vivement cette agence !

Nous avons réservé les billets d’accès au Machu Picchu et le bus jusqu’à Cuzco (départ le lendemain) avec une escale à Ica pour 116€ par personne environ.

On a préféré garder les derniers détails (le transport jusqu’au Machu Picchu et l’hôtel à Aguas Caliente) pour plus tard. Mais avec le recul, on aurait peut-être dû tout réserver d’un coup. Ce n’est peut-être pas la bonne technique pour comparer et faire des affaires, mais ça fait gagner beaucoup de temps.

INTERLUDE CONSEIL JUDICIEUX
Le Machu Picchu est plus bas que Cuzco, donc les effets de l’altitude sont plus discrets.
Mais pour être sûr de pouvoir bien profiter, n’hésite pas à passer quelques jours à 
Cuzco
avant d’attaquer le Machu Picchu afin de t’habituer à l’altitude.

Choix du bus

Nous avons pris la compagnie de bus Cruz Del Sur. Elle est recommandée par le Routard car le service est de meilleure qualité, mais elle est aussi plus chère que les autres. Après quelques jours on s’est détachées des conseils du Routard et on a pris des compagnies moins chères, qui font très bien l’affaire aussi. Tu peux facilement faire des économies sur le choix des bus.
Mais quand le trajet dure plus de 15h, je te conseille plutôt de prendre au moins les milieux de gamme (sinon, ça risque de te sembler très très long).

 

Depuis Cuzco

À Cuzco, les touristes se font alpaguer tous les 10m par des salons de massage ou des agences de tourismes. Et des agences, il y en a énormément et elles veulent toutes t’emmener au Machu Picchu. Difficile donc de faire un choix et de savoir lesquelles sont de confiance.
2 jours avant la date de notre billet, nous avons pris notre courage à 2 mains et sommes allées dans une agence dans une rue un peu moins fréquentée. On a trouvé plus rassurant d’aller vers une agence un peu plus reculée des grandes places touristiques.
Ils nous ont alors proposé un pack Cuzco – Hidroeléctrica aller/retour, avec petit déjeuner, déjeuner et dîner, une nuit d’hôtel et un guide pour la visite du Machu Picchu pour environ 100$ par personne. Mais c’est un prix très approximatif car nous avions d’autres visites comprises dans le pack.

Si jamais tu décides de changer certains détails de ton voyage au dernier moment (rester une nuit de plus, monter en bus ou pas…), tu peux en parler à ton guide une fois sur place et/ou contacter ton agence. Ils s’adaptent assez facilement.

 

L’étape sans efforts : Aller à Hidroelectrica

 

Les départs se font autour de 5-6h du matin. Les agences envoient souvent un responsable récupérer les voyageurs devant leur hôtel pour les accompagner jusqu’au bus.
Ce sont des petits bus de 10 – 15 personnes (plus gros, je ne crois pas que ça passe sur certaines parties de la route !).

 

ASTUCE PRATIQUE
Inutile de s’encombrer avec ton gros sac. Tu devrais pouvoir le laisser à l’hôtel ou l’auberge où tu loges pour ne prendre que le nécessaire pendant ton excursion. (en tout cas à l’hôtel Kurumi, c’est possible.)

resto

Ici tu peux manger au milieu des bananiers, ou faire la sieste sous les avocatiers !

 

Après 7h de route, le bus s’arrête à Hidroeléctrica. Il est donc à peut 13h – 14h, l’heure où les estomacs gargouillent. Dans ce cas faut s’avancer au milieu des bananiers, où se cachent quelques petits restaurants (j’ai dit restaurant, mais ne t’attends pas de la grande gastronomie). Si le repas de midi est compris dans ton pack, il suffit de suivre ton guide. Il y a aussi des petits stands de vente à la sauvette au bord des rails.
Tu peux choisir entre rejoindre Aguas Caliente à pied (10km, 2h30 le long d’un sentier plutôt agréable) ou en train (39 Soles, soit 12$ environ. qui peut être déjà compris dans ton pack)
.

 

rails

Il suffit de suivre les rails. Impossible de se perdre.

 

L’étape proche du but : l’arrivée à Aguas Caliente

 

aguascaliente

Il faut arriver sur la grande place de Aguas Caliente avant 18h pour retrouver le guide afin qu’il nous conduise à notre hôtel (assez austère, mais moins cher que les autres de la ville).
Une fois installé, il faut retourner sur la grande place pour retrouver son guide. Problème : il y a beaucoup de guides et beaucoup de groupes. Ils appellent tous les noms qu’ils ont sur leurs listes, à toi de tendre l’oreille pour retrouver ton guide. Il te conduira alors toi et les autres personnes de sa liste dans le restaurant prévu dans ton forfait.

 

 

statue

Pour trouver la place principale, il faut trouve la statue de l’empereur inca Pachacuti Yupanqui

Le repas (le point noir de l’expédition)


Les groupes de touristes mangent à la chaine dans les restaurants partenaires des agences. L’ambiance du repas est à mi-chemin entre la cantine et l’usine. La nourriture, en plus de ne pas être incroyable, était servie par des  enfants de 12-16 ans.
Le pays n’est pas très riche et les enfants sont souvent obligés de travailler pour aider leurs familles. Mais la façon dont ils étaient traités (autant par les clients que les autres employés du restaurant) et le rythme qui leur était imposé m’ont vraiment choquée. Donc à choisir, là prochaine fois, je ne prendrai pas les repas dans les packs de l’agence.

 

Après manger, le guide explique à son groupe comment rejoindre le Machu Picchu le lendemain et tout le monde peut retourner vaquer à ses occupations.

En arrivant, nous avons décidé de rester 2 nuits, nous avons pu assez facilement décaler la date de notre retour, réserver une nuit supplémentaire à l’hôtel ( 30 Solels, soit 8€, à notre charge, évidemment).

 

Dernière étape : L’ascension jusqu’au Machu Picchu

 

Les bus de retour quittent Hidroléctrica en début d’après-midi, la plupart des voyageurs doivent donc se dépêcher de monter au Machu Picchu à 4h30 pour avoir le temps de faire la visite, puis de redescendre à Aguas Caliente et faire le trajet Aguas Caliente – Hidroeléctrica.

Rester 2 nuit à Aguas Caliente permet donc de se décaler des heures de pointes et de profiter un peu plus longtemps de la cité inca.
Pour l’atteindre, il y a 2 choix :

  • à pied :  1 à gravir des marches assez raides
    19679908_10213215546161458_1919873846_n

    Des marches faciles

  • le bus : 25 min de lacets au milieu de la montagne (12$)

Sur le Machu Picchu

machupicchu-mont

Intiwatana

Évidemment, il faut visiter le Machu Picchu, arpenter les ruines, aller caresser les lamas, se prendre en photo… Mais il y a aussi d’autres choses à voir une fois là-haut !

placesacree

La place sacrée

Le Mountain Picchu : l’accès à cette partie ne se fait que le matin et nécessite l’achat d’un billet Machu Picchu + Moutain Picchu. La montée a l’air rude. Mais le point de vue semble valoir son pesant d’or. (144 S, environ 39€)
La Porte du Soleil : il faut suivre le chemin de l’Inki Punku. 2h de randonnée aller/retour sur un chemin pavé pour arriver à un superbe point de vue sur les montagnes et la forêt.
Le Pont de l’Inca : pour apercevoir un autre accès au site par un chemin plutôt vertigineux.
Le Wayna Picchu : selon Internet le chemin est vertigineux. Comme pour le Moutain Picchu, l’entrée ne se fait que durant la matinée. Les place sont chères, très limitées et à réserver bien en avance. Mais ça a l’air incroyable de faire partie de ceux qui ont la chance et le courage de monter jusque là-haut.

 

Conseils pratiques :

 

Choix des vêtements

Difficile de se rendre compte du temps qu’il va faire. Mais une chose est sûre, il faut beaucoup marcher et tu risques d’avoir chaud et de transpirer.
Je te conseille donc d’éviter les gros blousons et de plutôt favoriser une tenue légère en dessous d’un vêtement thermique (qui tient chaud sans prendre trop de place) et un K-way pour être protégé en cas de pluie sans trop s’encombrer.

 

La survie

Il y a bien un snack, un restaurant et des WC payants avant d’entrer sur le site, mais après, il n’y aura plus rien de tout cela. Il faut donc anticiper et prévoir de quoi assurer sa survie sur le monstre sacré qu’est le Machu Picchu !
C’est pas parce qu’on est au milieu de la forêt qu’il faut se laisser aller. Les WC sont remplis de gens qui se remaquillent (chez les filles en tout cas), on se croirait en boîte de nuit.  Pipi ou repoudrage de nez, tout est permis !

 

Actu Machu Picchu

Depuis juillet, les conditions d’accès au Machu Picchu ont changé. Un guide sera obligatoire et il y aura 2 horaires d’accès : le matin et l’après-midi. Les billets seront donc valables pour une demi journée. L’organisation globale ne devrait pas être différente de celle de cet article, mais renseigne-toi bien quand tu achèteras ton billet d’accès au Machu Picchu.

Lo
Aucun commentaires

Post a Comment

Suivez moi sur Instagram