Top
À la découverte de Lima ! - Des Trucs Bien
fade
4580
post-template-default,single,single-post,postid-4580,single-format-standard,eltd-core-1.1,flow-ver-1.3.5,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1000,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-fixed-on-scroll,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,a-decouverte-de-lima,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive

À la découverte de Lima !

Lima est la première ville que j’ai découverte de l’Amérique du Sud. Et même  si c’est souvent par défaut qu’on se retrouve dans cette ville (aéroport oblige) sous ses airs de grande ville hyperactive elle cache quelques petits coins qui valent la peine d’être découverts.

 

 

Des vendeurs de jus de fruits attendent devant leur chariotes à tous les coins de rues. Ici, il est visiblement plus intuitif de klaxonner que de freiner. Il n’y a aucun complexe à abandonner ses poubelles dans la rue. La route est bordée d’habitations dépareillées et incohérentes. Les architectures coloniales défraîchies jouxtent des appartements qui tiennent étonnamment debout. La journée, les rues sont remplies et grouillent de monde sans répit.
Au premier abord, Lima est une ville assez épuisante. Si bien que nous l’avions quittée avec un mauvais à priori. Cependant lors de notre second passage dans la capital péruvienne, nous avons appris à mieux la connaître. Et je dois bien avouer que ça en valait la peine !
Alors, voilà quelques petits spots que nous avons repérés en 2 journées de visite.

 

La Plaza Mayor (ou Plaza des Arma)

plaza mayor

La Plaza Mayor (parfois appelée Plaza De Arma) est la place incontournable de Lima, puisqu’il y s’agit de son centre historique. Entourée par le Palais du Gouvernement, le palais Municipal et la cathédrale de Lima (entre autres), elle regroupe de nombreux bâtiments historiques qui lui confèrent un charme indéniable. Tu peux ensuite te laisser porter le long des rues qui offrent à chaque pas des architectures étonnantes.
Déambuler dans la vieille ville, autour de la Plaza Mayor donne un avant-goût de l’histoire et de l’ambiance du Pérou. Il suffit de se laisser guider par les bâtiments aux architectures coloniales un peu défraîchis, le long des rues qui relient les places différentes grandes places entourées d’hôtels et d’églises somptueuses.
N’hésite pas à prendre un guide pour découvrir les secrets de certains de ses bâtiments.
Pas très loin de la Plaza Mayor, se dressent la basilique Saint François d’Assise et son monastère qui mérite bien que tu passes y jeter un coup d’œil.

soledad

Basilique et monastère Saint-François-d’Assise

 

La veille ville et le marché central

marche

Et si tu suis les rues les plus bruyantes, et si tu remontes les trottoirs les plus densément peuplés, il y a de fortes chances que tu te retrouves vers le marché central.
Il y a du monde partout. Ça marche dans tous les sens. Des dizaines de stands qui te proposeront tous leurs ceviches en même temps. Des fruits et légumes arborent fièrement leurs couleurs sur les étales. Le marché central est absolument dépaysant et t’offre sans détour un bel aperçu de ce qu’est la vie à Lima.

N’hésite pas à y prendre un ceviche, à 15 Soles (à peu près 4€30) le repas.  Même si on a peu l’habitude de manger directement au stand du marché, même si les normes d’hygiène semblent (légèrement) différer de celles dont on a l’habitude, lance-toi (sauf si ça a l’air vraiment douteux, ne tente pas le diable, et va au stand d’à côté). C’est bon et on ne peut plus local !
Ce sera aussi l’occasion une boisson typique du Pérou à base de maïs noir : la chicha moreda.

(Visuellement, j’ai cru que c’était un genre de vin chaud, mais froid. En fait, ça n’a rien à voir).

 

 

Mira Flores

Nombreux sont ceux qui vantent le dynamisme et la modernité du quartier de Mira Flores, mais je n’ai pas vraiment été séduite. Je n’ai pas voulu trop m’attarder autour de Mira Flores, parce que ce quartier me semblait trop proche des grandes villes européennes, cependant, il semblerait que ce soit un des meilleurs endroits de Lima pour découvrir la cuisine péruvienne. Le quartier regorge de restaurant, certes plus chers, mais aussi plus fins que la nourriture de rue. À noter pour la prochaine fois !

Nous ne nous y sommes donc pas attardées trop longtemps sauf pour tester un petit restaurant vegan, qui nous a d’abord attirées à cause de ses peintures murales et a fini de nous convaincre avec sa cuisine.

 

 

Barranco

fleur-barranco

Barranco, Lima.

Si nous avons délaissé Mira Flores, c’est surtout par manque de temps et pour favoriser le quartier de Barranco, réputé pour ses façades colorées et sa population d’artistes et de créateurs.
C’est d’ailleurs le quartier où j’ai préféré flâner. Peut-être à cause de ses maisons colorées, de ses tags et peintures murales, de la vue sur le Pacifique… Peut-être à cause des boutiques de créateurs et des ateliers d’artistes.
On y retrouve la culture latine telle qu’on l’imagine :  chaleureuse, musicale et colorée.
Tous ces éléments rendent le quartier assez touristique, mais ce n’est pas compliqué d’aller se perdre dans une rue colorée pour se sentir le seul privilégié à profiter du lieu.

 

plage de Lima

Plage de Lima

 

 

 

 

img_6811-copie

Lima, vieille ville.

 

barranco-bluewall

Barranco, Lima.

 

graff-barranco

Peinture sur un mur de Barranco, Lima.

 

Et pour voir d’autres photos je te laisse en toute innocence mon Instagram ici : www.instagram.com/destrucsbien/
Rejoins-moi si le coeur t’en dit !

 

Les petits plus à savoir

Le dimanche, certaines rues sont entièrement réservées aux vélos et tu pourras croiser de nombreux stands pour en louer tout le long du parcours. C’est un moyen assez intéressant de visiter la ville rapidement tout à profitant de chaque quartier que tu traverseras.

 

Pas loin de la Plaza Mayor, il y a la maison du chocolat où il est possible de suivre un cours de cuisine pour apprendre à faire du chocolat.

Laura

Post a Comment

Suivez moi sur Instagram